En Europe, une vaccination anti-Covid à plusieurs vitesses

Paris - Les campagnes de vaccination contre le Covid en Europe, critiquées le 1er avril par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour leur "lenteur inacceptable", se caractérisent par une grande hétérogénéité entre des pays en pointe et d'autres à la traîne.

A ce jour, plus de 152 millions de doses ont été injectées dans la zone Europe de l'OMS (qui inclut la Russie, la Turquie, Israël et les anciennes républiques soviétiques du Caucase et d'Asie centrale), selon des données compilées par l'AFP à partir de sources officielles le 1er avril à 14H00 GMT.

Cela représente un quart des 596 millions de doses administrées dans le monde, alors que la zone n'héberge que 12% de la population mondiale. A titre de comparaison, les Etats-Unis ont administré à peu près autant de doses (150 millions), mais pour une population près de trois fois moins nombreuse.

Sur la période récente, chaque jour de la semaine écoulée, 0,31% de la population de la zone Europe a reçu une dose, soit un rythme beaucoup plus élevé que celui observé dans le reste du monde (0,18%). Mais là encore, la cadence européenne est près de trois fois moins élevée que celle des Etats-Unis (0,85%).

Si la comparaison avec les Etats-Unis n'est pas flatteuse, l'Europe se classe malgré tout parmi les bons élèves à l'échelle mondiale.

- Des pays de l'Est en retard -

 

Les données de vaccination font néanmoins apparaître de fortes disparités entre pays.

Au sein de la zone, figure le pays dont la campagne de vaccination est la plus avancée dans le monde, Israël (60% de la population a reçu au moins une dose), ainsi que d'autres pays en pointe comme le Royaume-Uni (45,5%), Malte (32,3%), la Hongrie (21,4%) ou la Serbie (21,3%). A titre de comparaison, les Etats-Unis ont donné des doses à 29,5% de leur population.

En outre, sur les dix pays (hors micro-Etats) qui vaccinent le plus vite actuellement dans le monde, quatre sont européens : Malte (1,2% de la population reçoit une injection chaque jour), Hongrie (0,86%), Royaume-Uni (0,81%) et Islande (0,63%).

Mais le rythme est moins soutenu, autour de 0,4% par jour, dans les quatre principales économies de l'Union européenne (Allemagne, France, Espagne et Italie).

Au total, ces pays ont administré des doses à environ 12% de leur population, se positionnant dans la moyenne de l'UE.

Enfin, d'autres pays européens, essentiellement situés dans l'est du continent, vaccinent beaucoup plus lentement.

C'est notamment le cas de la Bulgarie (5,4%) et de la Lettonie (6,1%) dans l'UE ; de l'Ukraine (0,6%), de la Modavie (1%), du Monténégro (3,1%) ou de l'Albanie (4,1%) hors de l'UE.

Par Jean-Philippe Chognot